156/85 F1

toute une histoire ....
Avatar de l’utilisateur
Blackman
Léon : nettoyeur
Messages : 5320
Enregistré le : dim. 15 févr. 2009 19:20
Piste ? : Scalex SportClassic
localisation : Au soleil..sous l'olivier

156/85 F1

Messagepar Blackman » lun. 27 déc. 2010 19:28

Ferrari 156-85 Monoplace FERRARI de 1985 ou la victoire effleurée

156-85 F1 #27 M-Alboreto.jpg
156-85 F1 #27 M-Alboreto.jpg (85.01 Kio) Vu 1165 fois


La 156/85 représente la riposte de Ferrari à la toute puissance des McLaren-Porsche au championnat du monde de F1 de 1984. Cette monoplace est l’héritière directe de la série 126C, qui dispute tous les GP entre la fin de 1980 et de 1984.

On doit la Tipo 156/85, déclara le vénérable Enzo Ferrari, lors de la conférence de presse du 16 Février 1985, deux jours avant son 87ème anniversaire, autant à l'exactitude de l'ordinateur qu'au génie de ses constructeurs.
Cette phrase véhicule à la fois un compliment et un message. Les louanges, qui sont aussi toujours une obligation quand elles sortent des lèvres du vieil homme, sont destinées à Messieurs Harvey Postlethwaite (Châssis et aérodynamique), Ildo Renzetti et Luciano Caruso (moteur et boîte de vitesses) ainsi qu'aux innombrables petits engrenages dans la grande machinerie de la Gestione Sportiva de Ferrari.

Antonio Tomaini assume la gestion technique sur le terrain: le directeur de course est, indéracinable, l'éloquent et influent Marco Piccinini. Quant à l'informatique: les ordinateurs sont de plus en plus impliqués dans la conception des nouvelles voitures: ceux d'Aermacchi pour le châssis, et ceux du spécialiste Américain Gould pour l'optimisation de l'informatique.
Les magiciens de l'électronique ont été gavés de paramètres, notamment que les turbocompresseurs ont été déplacés du V des cylindres, qui décrivent un angle de 120 degrés, pour être placés plus bas sur les côtés. Ceci a permis d'aplanir le carénage derrière le pilote et d'améliorer l'écoulement de l'air vers l'aileron arrière.

Un écran dans le cockpit témoigne de l'omniprésence de l'ordinateur et indique avec quelle avance l'injection numérique électronique Weber / Marelli gère le budget de 220l.
Les pilotes ont plus de 780ch à 11.000 tr/min normalement. Au cours des essais de qualification, la pression plus élevée des turbines permet de dépasser 950 chevaux. A partir du GP d’Autriche, Ferrari décide de remplacer les turbines allemandes KKK par des turbos américains Garrett. Il suffit de faire tourner légèrement la manette de suralimentation. Mais l'infarctus menace si l'on exagère.

Alboreto GP Saint Marin 1985.jpg
Alboreto GP Saint Marin 1985.jpg (129.81 Kio) Vu 1165 fois


Tous les atouts semblent réunis pour connaître le succès et, de fait, jusqu'au Grand Prix d'Autriche, le 18 Août, Michele Alboreto mène le Championnat du Monde.
Avec la pole position lors de la première manche sur le circuit Brésilien de Jacarepagua, ce qui est de bon augure, et des victoires à Montréal ainsi qu'au Grand Prix d'Europe au Nurburgring.

G.Agnelli & M.Alboreto.jpg
G.Agnelli & M.Alboreto.jpg (92.57 Kio) Vu 1165 fois


A partir de la deuxième course de la saison, à Estoril, il est secondé par Stephan Johansson.

René Arnoux a été limogé sans ménagement. La justification à presque valeur de requiem pour un pilote de Grand Prix: trop lent!

La victoire manquée de la 156/85 sera précisément attribuée au manque de fiabilité de la voiture dans la partie finale du championnat, lorsque les nombreuses avaries du moteur ne permirent plus au pilote milanais de se défendre contre les puissantes McLaren.
La recherche d’une plus grande puissance, nécessaire pour affronter le six cylindres Porsche, fragilisa considérablement le moteur italien. La saison de la 156/85 n’en resta pas moins remarquable et cette monoplace demeura l’une des meilleures Ferrari des années 80 et 90.

Moteur
Type 031 - V6 Turbo à 120° de 1496cm³ - 780ch à 11.000 tr/min
48 soupapes - Double turbos
Electronique : Magneti Marelli

Transmission
Boîte de vitesses en position transversale : 5 vitesses + marche

Dimensions
Longueur, largeur et hauteur : 4,29 / 2,13 / 1,08 mm.
Empattement : 2,76 mm.
Voie avant et arrière : 1,797 mm / 1,663 mm.
Poids tous compris : 548 kg.

Pneus Michelin : Avant 25.0-10.0-13" Arrière 26.0-15.0-13"
Roues : Avant 12.5x13" Arrière 16.5x13"
Poids : 548kg
Vitesse maximale : plus de 340km/h

156-85 de Johansson à Monaco en 1985.jpg
156-85 de Johansson à Monaco en 1985.jpg (80.95 Kio) Vu 1165 fois


Alboreto_1985-08-02.jpg
Alboreto_1985-08-02.jpg (80.51 Kio) Vu 1165 fois


M.Alboreto & S.Johansson GP d'Autriche 1985.jpg
M.Alboreto & S.Johansson GP d'Autriche 1985.jpg (104.69 Kio) Vu 1165 fois


156-85 F1 de 1985  (1).jpg
156-85 F1 de 1985 (1).jpg (74.67 Kio) Vu 1165 fois


156-85 F1 de 1985  (2).jpg
156-85 F1 de 1985 (2).jpg (84.34 Kio) Vu 1165 fois


156-85 F1 de 1985  (3).jpg
156-85 F1 de 1985 (3).jpg (83.24 Kio) Vu 1165 fois


156-85 F1 de 1985  (4).jpg
156-85 F1 de 1985 (4).jpg (83.13 Kio) Vu 1165 fois


156-85 F1 de 1985  (5).jpg
156-85 F1 de 1985 (5).jpg (81.52 Kio) Vu 1165 fois


156-85 F1 de 1985  (6).jpg
156-85 F1 de 1985 (6).jpg (84.88 Kio) Vu 1165 fois


156-85 F1 de 1985  (7).jpg
156-85 F1 de 1985 (7).jpg (86.58 Kio) Vu 1165 fois


Châssis n° 082 de nos jours (ici au Festival of Speed de Goodwood).jpg
Châssis n° 082 de nos jours (ici au Festival of Speed de Goodwood).jpg (102.01 Kio) Vu 1165 fois



Châssis n° 079 , 080 , 081 , 082 , 083 , 085 , 086 ,087

2eme Championnat du Monde des Constructeurs 1985
Championnat du Monde des Conducteurs

2eme Alboreto
7eme Johansson
nc Arnoux

Châssis n° 079
1985

-2eme Grand Prix du Brésil (Alboreto)
-2eme Grand Prix du Portugal (Alboreto)
-6eme Grand Prix de San Marin (Johansson)
-9eme Grand Prix d'Allemagne (Johansson)
-4eme Grand Prix d'Autriche (Johansson)
-Grand Prix de Monaco (Johansson) accident
-Grand Prix de France (Alboreto) voiture
-Grand Prix de Grande-Bretagne (Johansson) accident
-Grand Prix des Pays-Bas (Johansson) voiture

Châssis n° 080
1985

-4eme Grand Prix du Brésil (Arnoux)
-8eme Grand Prix du Portugal (Johansson)
-1ere Grand Prix d'Allemagne (Alboreto)
-3eme Grand Prix d'Autriche (Alboreto)
-4eme Grand Prix des Pays-Bas (Alboreto)

Châssis n° 081
1985

-2eme Grand Prix de Monaco (Alboreto)
-1ere Grand Prix du Canada (Alboreto)
-3eme Grand Prix des Etats-Unis Est (Alboreto)
-4eme Grand Prix de France (Johansson)
-2eme Grand Prix de Grande-Bretagne (Alboreto)
-Grand Prix de San Marin (Alboreto) voiture

Châssis n° 082
1985

-2eme Grand Prix du Canada (Johansson)
-2eme Grand Prix des Etas-Unis Est (Johansson)

Châssis n° 083
1985

-5eme Grand Prix d'Italie (Johansson)
-Grand Prix de Belgique (Johansson) voiture
-Grand Prix d'Afrique du Sud (Alboreto) voiture
-Grand Prix d'Australie (Alboreto) voiture

Châssis n° 085
1985

-Grand Prix d'Italie (Alboreto) voiture
-Grand Prix de Belgique (Alboreto) voiture
-Grand Prix d'Europe (Alboreto) voiture

Châssis n° 086
Reconvertie en F1 / 86
1985

-5eme Grand Prix d'Afrique du Sud (Johansson)
-5eme Grand Prix d'Australie (Johansson)
-Grand Prix d'Europe (Johansson) voiture
Blackman
.
.L'aérodynamique est pour les gens qui ne savent pas construire de moteurs.
[ Enzo Ferrari ]
.
.La seule arme que je tolère, c'est le tire-bouchon.
[ CARMET Jean ]
.
.
Image

Retourner vers « FERRARI echelle 1 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité